10/17/2012

La semaine de l'allaitement

Babyboy et moi nous dirigeons tranquillement vers les 11 mois d'allaitement. Je voulais aborder depuis un moment ce sujet, et quel meilleur moment pour le faire que la semaine de l'allaitement?

Cet article n'est pas le procès des mères qui choisissent de ne pas allaiter. Car au final, ce qui est beau dans la maternité, c'est de la vivre selon ses propres choix, ses ressentis personnels. Moi, j'ai fais ce choix de l'allaitement, et je ne le regrette pas, même si le chemin n'a pas toujours été facile. J'ai envie de partager avec vous les informations, les astuces, les embûches et les joies que j'ai rencontrées tout au long de ce chemin.




On se fait souvent une image faussée sur l'allaitement, que ce soit en bien ou en mal. Voici quelques faits sur l'allaitement :

  • Le lait maternel transmet à l'enfant des nutriments essentiels ainsi que des anticorps. Il diminue les risques de maladie, de malnutrition et d'allergies. De plus, le lait s'adapte aux besoins du bébé, donc peu de risques de carences.
  • C'est pratique et économique : le lait est toujours disponible, gratuit et à bonne température. Pas besoin d'emporter tout un attirail avec soi pour nourrir et hydrater bébé.
  • En cas de fortes chaleurs, ou de fièvre chez bébé, le lait maternel hydrate plus durablement que l'eau ou le lait en poudre.
  • A long terme, un enfant qui a été allaité présentera moins de risques face à l'obésité.
  • L'OMS recommande l'allaitement exclusif et à la demande au moins les 6 premiers mois de vie, pourtant, moins de 40% des enfants dans le monde en bénéficient.
  • Chez la mère aussi l'allaitement peut être bénéfique : diminution des risques de cancer du sein et de l'ovaire, facilite la perte des kilos de grossesse et la lutte contre l'obésité, diminue le risque de grossesse après l'accouchement.
  • Et surtout, l'allaitement est un moment d'échange entre la mère et son enfant, un moment précieux.

Et quelques "fausses" idées :

  • L'allaitement exclu le papa de la relation à l'enfant : c'est très réducteur de réduire le lien à son bébé uniquement par l'alimentation. Par exemple, c'est mon zhom qui s'occupait de donner le bain à Babyboy, c'était leur moment à eux, et il n'y avait pas moins d'amour dans ses yeux que quand je l'allaitais. Et je ne parle pas de tous les moments de jeux, de câlins...
  • Allaiter abîme la poitrine : en fait c'est surtout les variations de volume qui abîment les seins, et les plus importantes ont lieu durant la grossesse, allaitement prévu ou pas. Quelque soit votre choix, des soins et un bon soutien-gorge s'imposent! Quant aux petits bobos telles que les crevasses, il existe pas mal d'astuces pour les éviter, et pas mal de soins quand ils sont déjà là, dont le meilleur reste... votre lait!
  • Allaiter c'est manquer de pudeur, et déballer ses seins à tout va. Quand on est comme moi, qu'on trouve ça naturel et qu'on s'en fout, c'est open nibards pour le plus grand bonheur de Babyboy, peu importe l'endroit où l'on se trouve. Mais il existe des tas d'astuces pour préserver son intimité même dans un centre commercial par exemple : porter des vêtements adaptés, allaiter en écharpe ou en porte bébé, utiliser un châle ou une écharpe pour créer une "bulle" autour de bébé et soi...
  • Concernant l'alcool et/ou le tabac, il sont à éviter pendant l'allaitement (tout comme le thé, le café, un grand nombre d'huiles essentielles et de médicaments). Pour le tabac, il existe pas mal d'infos et d'aide à l'arrêt. Si vous n'y arrivez pas, essayez au moins de diminuer votre consommation et de fumer après la tétée plutôt qu'avant. Selon La Leche League, un lait maternel "pollué" restera toujours meilleur qu'un lait artificiel. Pour ce qui est de l'alcool, à éviter. Contrairement à ce qu'on pense, un bébé ne sera pas "saoule", mais soit très fatigué soit très excité. Si vous voulez quand même à l'occasion profiter de l'apéro avec les copains ou de la petite coupette à votre anniversaire, sachez que : un verre de vin nécessite deux heures d'attente avant d'allaiter bébé, et de 4 à 6h pour un alcool fort. Sachant que le pic d'alcool le plus fort se situe une demi heure après avoir bu le dit verre et qu'il ne sert à rien de tirer son lait (si ce n'est pour soulager maman).
  • Quand on allaite, c'est comme pendant la grossesse, on ne doit pas manger et boire "pour deux". Une alimentation équilibrée et une bonne hydratation (minimum 1.5l par jour) sont cependant nécessaires. Attention aux brusques changements d'alimentation qui peuvent perturber la lactation. Les "régimes" sont interdits pendant l'allaitement. Seul le système Weight Watchers et un suivi diététique personnalisé sont autorisés. 



Même si aujourd'hui je ne regrette en rien mon choix et que j'encourage qui le peut et qui le veut à faire le même, il ne faut pas non plus croire qu'allaiter c'est vivre au pays des Bisounours! Cet acte si "naturel" peut s'avérer difficile. Après la naissance, Babyboy, trop paresseux, s'endormait systématiquement au bout de deux-trois gorgées, sans finir sa tétée. Il perdait du poids, on commençait à me parler de compléments de LA (lait artificiel) et je me sentais en dessous de tout, moi jeune mère qui débutait, de ne pas pouvoir donner à mon enfant ce dont il avait besoin. Mais avec quelques ajustements et conseils des sage-femmes sur les bonnes attitudes à avoir, les bonnes positions à prendre et les bons gestes pour le stimuler, tout est rentré dans l'ordre! Et depuis la courbe de croissance de Babyboy est parfaite!

Plus tard, devant son refus du biberon et des aliments solides, couplé à mes problèmes de thyroïde et de poids, j'ai voulu tout arrêter! J'avais ce sentiment horrible que mon corps ne m'appartenait plus, j'étais très stressée à chaque tétée et ça se ressentait chez Babyboy : il était de plus en plus agité quand je l'allaitais! Ici encore, parler a dénoué pas mal de choses. Trouver les bonnes solutions, bien s'entourer, c'est essentiel pour réussir son allaitement. J'en profite pour remercier Blandine, perle d'écoute et de patience, sans qui je ne tiendrais pas le même discours aujourd'hui!

Tout ça pour dire que si parfois on est tenté de tout laisser tomber, à cause de la pression de l'entourage, famille, travail ou ami, ou si on rencontre des difficultés, qu'elles soient physiques ou psychologiques, il y a toujours une personne qualifiée pour vous écouter, vous conseiller, vous aider à tenir le coup et à réussir votre allaitement.

NON! Une maman qui allaite un enfant de 18 mois ou plus n'a pas de problème pour "couper le cordon"! Pas plus qu'elle n'est perverse ou dérangée, ce sont les regards posés sur elle qui sont inappropriés! Elle ne fait que suivre le cours de la nature, et donner ce qu'elle a de meilleur pour son enfant.
NON! Une maman qui n'allaite "que" quelques jours ou quelques semaines n'est pas une mauvaise mère! Un seul jour d'allaitement est toujours mieux que pas d'allaitement du tout. Et quelques soient les raisons pour lesquelles elle arrête son allaitement, il ne faut jamais perdre de vue que c'est SON choix! Et que notre société n'aide pas vraiment les mères allaitantes à continuer dans cette direction : durée du congé de maternité bien trop courte, peu ou pas d'aménagements sur les lieux de travail, personnel de crèche pas toujours coopératif, pédiatre non formés à l'allaitement, ou encore le regard des gens, tout simplement...
NON! Une maman qui choisit de donner le biberon n'est pas une mauvaise mère! Parfois, des raisons physiques ou médicales l'en empêche, parfois ce sont des blocages psychologiques ou l'entourage. Encore une fois, personne n'est en mesure de juger les motivations et les choix d'une mère pour son enfant! Et personnellement, je préfère de loin voir une maman et un enfant nourri au LA heureux et en bonne santé tous les deux, plutôt qu'un allaitement imposé ou mal vécu. Il ne faut pas se leurrer, autant l'allaitement tisse un lien fort entre bébé et maman et permet l'échange d'amour, de bien-être, autant si la mère le vit mal, l'enfant va ressentir ces sentiments négatifs!




Quelques infos et adresses qui m'ont aidées :

  • Ma belle-mère m'a offert "le guide pratique de l'allaitement", paru chez Marabout (moins de 10€). J'y ai trouvé pas mal de réponses à mes questions, des dessins sympas sur les différentes positions, des astuces...
  • La Leche League est une association de soutien à l'allaitement présente un peu partout dans le monde (et donc aussi en Belgique et en France). Elle apporte son aide sous différentes formes : publications, conseillères joignables par téléphone, rencontres, groupe Facebook pour échanger...
  • En Belgique, les mamans ont droit à une dizaine de visites à domicile de sage-femme, dont 6 peuvent être entièrement consacrées aux difficultés rencontrées lors de l'allaitement (mais aussi du sevrage, de la diversification ou de tout autre question que vous vous posez!). Ces visites sont largement prises en charge par les mutualités, moi ça m'avait coûté 7€ + une vignette, et ça m'a beaucoup aidée. Pour trouver une sage-femme, c'est ICI.
  • La clé reste la parole : un problème exprimé est à moitié résolu! Si vous ne trouvez pas d'oreille dans votre entourage, profitez d'internet, des forums, des réseaux sociaux comme Facebook qui regorgent de groupes avec des mamans tout comme vous, comme ici ou ici.

Cet article se veut partage, j'espère ne pas avoir dit trop de bêtises, n'oubliez pas que vous pouvez vous aussi partager vos expériences, conseils, astuces ou bonnes adresses, en commentaire de cet article ou sur ma page!

9 commentaires:

  1. très chouette article, ca me renvoi quelques années en arrière
    et oui j'ai allaiter ma fille 7 mois et mon petit dernier 2 ans et je suis "normale" lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr normale tu es! Tu as eu de beaux allaitements, c'est chouette! On approche des 12 mois ici et je ne veux même pas penser qu'un jour ça s'arrêtera! :)

      Supprimer
  2. Il est mignon ton petit bout, adorable !

    Article assez complet, bravo !

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas encore d'enfant mais je sais que quand j'en aurais je voudrais allaiter :) Très bel article qui ne culpabilise personne et qui donne pleins d'infos! :)

    P.S: C'est Cendra du groupe Long&Natural Hair

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cendra, toi ici <3

      C est un beau projet que tu as :)

      Gros bisous

      Supprimer
  4. Bravo pour ton article !!! je ne pourrais pas dire mieux !!

    maman allaitante d'un bambin maintenant 3 ans et 3 mois, il n'y a rien de plus beau que l'allaitement !

    mais je suis "normale" aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci ça me touche copine <3

      J'avoue ton allaitement me fait envie et ton petit message m'a un peu aidée à tenir le coup quand j'ai eu envie d'arrêter!

      Bisous

      Supprimer