Ma grossesse : le second trimestre

À l'aube du 9ème mois je me décide enfin à écrire cet article, il était temps! Que voulez-vous, autant la grossesse peut sembler longue, autant le temps nous file entre les doigts!

Petit retour sur 3 mois intenses, 3 mois qui me rapprochent de la rencontre avec Nina. Parce que oui, ce petit cœur qui bat en moi est une petite fille et elle s'appellera Nina.


Durant ce second trimestre, la question du poids est restée centrale. Moi qui voulais vivre cette grossesse sereinement, c'était sans compter la pression médicale. Heureusement, je suis tombée sur une diététicienne à l'écoute, loin de la grossophobie médicale dont je pourrais vous parler pendant des heures (non mais vraiment!). Durant ce second trimestre, j'ai pris 4.6 kg, soit 7.5 kg au total depuis le début de la grossesse, et malgré le suivi diététique. Durant les dernières semaines, les variations de poids étaient très importantes et incohérentes : +2.4 kg en une semaine puis -1.9 kg la semaine suivante... Une prise de sang a donc été programmée pour le début du troisième trimestre, et en plus du test pour le glucose, nous avons décidé de revérifier la thyroïde. Surtout que d'autres symptômes m'ont mis la puce à l'oreille : fatigue extrême, envie de ne rien faire, peau et yeux très secs, etc.

Avec le poids vient souvent la question de l'image. Et j'ai décidé de m'assumer, enfin, pour cette troisième grossesse. J'ai ainsi partagé la photo ci-dessus sur Instagram, avec mon ressenti, mon histoire. Et j'ai eu tellement de retours positifs! Je n'en reviens toujours pas, et je suis extrêmement reconnaissante de ces échanges.


Je vous avais parlé de ces horribles migraines dans mon récit du premier trimestre. Elles ont perduré encore durant les premières semaines du second, pour enfin disparaître ensuite. Je n'ai plus eu d'autres symptômes, fini les nausées également!

Vers le 5ème mois sont cependant apparus les premiers maux de dos. Il m'était de plus en plus difficile de porter Eléa dans les bras, et je ne supportais pas la ceinture du Manduca. Par miracle, mon amie Jessica revendait un Onbu Sad de la marque Fidella, un porte-bébé physiologique sans ceinture, façon sac à dos, idéal pendant la grossesse. Le poids ne reposant que sur les épaules, il n'est pas vraiment indiqué pour les portages longs, mais il m'a sauvé la vie sur les trajet de petite distance, ou encore lorsqu'il était l'heure de préparer le souper mais que la Miss était fatiguée, et réclamait les bras.


À la fin de ce 5ème mois, je commence à trouver le temps long. Les températures remontent et ça ne m'aide pas vraiment. Plus il fait chaud, moins je me sens bien. Mais dans les moments pénibles, je me rappelle que c'est sûrement ma dernière grossesse, alors je savoure. Je savoure les petits coups de moins en moins timides de Nina, ce ventre de plus en plus rond, cette sensation unique et indescriptible de porter la vie. Et pour en graver le souvenir, je m'offre ce bijou, un bola créé par mon amie Hindi. Parce qu'après tout, ces moments seront vite derrière moi, alors le temps d'un tintement, j'essaie d'arrêter la course du temps.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vergetures : programme d'attaque complet

#localicious : Bee Nature, coup de cœur made in Belgium

Mes 17 favoris de 2017